Partagez | 
 

 Keenan Robson - Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keenan Robson
Détenu ~ Road's Devils
avatar

Messages : 4
MATRICULE : RD-0004-SJ


Votre Perso
Groupe et métier: Détenu Road's Devil
Âge: 36 ans
Amours: Hétéro !

MessageSujet: Keenan Robson - Terminé.    Lun 14 Jan - 1:46


«FICHE DETENU»



ÉTAT CIVIL

    ★ Nom :  Robson
    ★  Prénom : Keenan
    ★  Age : 36 ans



CASIER JUDICIAIRE

    ★ Raison de l'incarcération :  Détournement de mineur, adultère, infraction à son propre métier.
    ★ Durée de la peine : 9 ans pour le détournement de mineur, 3 ans pour l'adultère et l'interdiction d'enseigner à vie. Soit 12 ans de prison ferme.
    ★ Incarcéré depuis : 2 mois.
    ★ Antécédents judiciaires : Aucun.
    ★ Appartenance à un réseau : Road's Devil
    ★ Troubles notoires depuis le début de l’incarcération : Rien, semble constamment triste, un tantinet sur les nerfs.



DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :
      > Mesurant 1m90 pour 90 kilos de muscles, Keenan à le physique d'un grand sportif, ce qui colle avec son emploi de tous les jours : professeur d'éducation physique et sportive.
      Une mâchoire puissante et carrée, un visage dur froid et fermé, un regard triste, déterminé, gris. On ne peut pas dire qu'il respire la vie. Ses lèvres sont légèrement pulpeuses mais abîmées, ses cheveux sont bruns, et se dressent sur le haut de son crâne. Il aime laisser une barbe de quelques jours prendre part de sa mâchoire et il a toujours un petit bouc avec lequel il joue de temps en temps. Lorsqu'il parle, sa voix est rocailleuse, grave, comme s'il venait de fumer dix cigarettes à la fois, avec un fort accent Texan. Il a tendance à parler d'un ton ferme, plutôt agressif de nature, autoritaire. Il sait se faire respecter.
      Son corps est puissant, ses épaules sont larges, sont dos est musclé, c'est un homme qui prend soin de lui et qui s'entretient depuis de longues années et cela se voit. Descendons sur le torse de notre bel Apollon, (qui ne se qualifie pas comme tel d'ailleurs) il a un grand torse musclé, des épaules de taureau, un ventre en béton, autant dire qu'il faut pas lui chercher la baston à celui là. Il a de la force et sait l'utiliser. Ayant eut un père sportif et une mère très penchée sur l'esthétique de la personne, il a été dans le milieu du « beau » depuis toujours. Keenan n'est pas celui qui va se trouver le plus bel homme du monde, au contraire il se trouve plutôt banal et dénué d'émotions mais ça... Ça reste subjectif.
      Keenan se tient très droit, et fait attention à son allure, il avance rapidement, vif et déterminé, marchant en regardant droit devant lui, surtout quand il a une idée en tête. Au niveau médical, rien de spécial à noter, sauf au niveau de la vision, il souffre d'achromatopsie congénitale, c'est à dire qu'il ne voit aucune couleurs, il voit tout en noir et blanc et dans les dérivés de gris. Cela le handicape grandement étant donné que cette maladie provoque en lui une photophobie, c'est à dire une crainte de la lumière, cette dernière le faisant souffrir et fait pleurer ses yeux continuellement s'il ne porte pas de lunettes de soleil. Par beau temps, vous ne le verrez donc pas souvent dehors.
      Au niveau marques particulières, il n'a pas de tatouages, juste une boucle d'oreille à l'oreille droite, souvent une tête de mort ou un petit anneau. Il porte aussi son alliance autour du cou sur une chaîne, qu'il cache sous son débardeur.


    ★ État mental :
      Doux – Raffiné – Puissant – Fort – Enjoué – Naturel – Respectueux – Obligeant – Objectif – Nuancé

      « Je dirais que l'une de mes plus grande tare est de fumer. Je fume, continuellement, à peine une cigarette éteinte que je suis capable d'en allumer une autre. Je fume depuis si longtemps maintenant que je ne pourrais plus m'arrêter, après tout c'est une habitude, c'est mon quotidien, je ne me vois pas arrêter soudainement car je ne change pas mes habitudes sans me préparer à l'avance. Et dans tous les cas... J'ai pas envie d'arrêter. Ouais c'est un peu brut et débile comme raison mais c'est comme ça, faut pas chercher l'embrouille avec moi. Je pense que mon arrivée en prison peut changer beaucoup de choses chez moi, surtout au niveau du caractère, il faut des nerfs solides pour tenir là dedans.

      Pourtant, beaucoup de choses n'ont pas changé chez moi : mon côté lunatique par exemple, il est toujours le même et j'ai même l'impression qu'il s'aggrave, d'un moment à l'autre je peux passer du rire à la rage, sans même pouvoir le contrôler et cela va très loin parfois... Je me souviens d'une fois avec une jeune femme, nous étions plus ou moins en train de flirter et tout se passait très bien quand tout à coup, un simple regard de sa part qui me paraissait dédaigneux me fit sortir de mes gonds et je lui hurlai littéralement dessus jusqu'à frapper le mur. Je suis peut être un brin susceptible du coup ? Bien que bagarreur et impulsif je ne suis pas pour autant un mauvais garçon, mon impulsivité peut être aussi une bonne chose...
      Par exemple je ne suis pas vraiment celui qui va hésiter longtemps sur une question, si ça me tente je fais si ça me dis rien je ne fais pas et tout s'arrange normalement. Selon mon point de vue évidemment. Cela ne plaît pas toujours mais je ne pense pas qu'à mon âge je pourrais vraiment changer ce que je suis, il est un peu tard maintenant non ? Et je n'ai pas envie de changer, je me juge bon.

      J'ai toujours apprécié la poésie. Autant en lire qu'en écrire, mes auteurs préférés ? Il y en a trop pour que je puisse en faire une liste parfaite ni pour les classer par ordre de préférence car d'un texte à l'autre la préférence varie. Et oui comme beaucoup de poètes je suis tendre et presque romantique quand je m'y met. Un véritable passionné vous savez ! Il ne faut pas en juger par mon apparence un peu de garçon des rues, celui qui se bat et qui a une grande gueule, derrière ma belle gueule d'ange se cache un jeune homme sensible sachant éprouver différentes émotions. Ce n'est pas parce que ma condition humaine à changé que je ne suis plus ce que j'étais avant. Je n'aurais pas aimé devenir quelqu'un de complètement différent, même si ma vie à changé j'accorde beaucoup d'importance à mon côté humain et à ce que je suis. Je suis hétérosexuel de base, même s'il m'est arrivé de regarder des hommes, je ne me sens pas de l'autre bord.

      Mon caractère calme, éloignant les autres de moi, je me retrouve la plupart du temps seul; une solitude qui en secret me blesse énormément. Pourquoi ? Pourquoi les êtres mortels arrivent-ils si facilement à créer des liens ? Est ce l'amour de la vie qui les pousse à refuser l'échec et la peur ? Pourquoi n'est-elle pas ainsi ? Non... On m'avait tout donné. Mais on m'a tout reprit du jour au lendemain, alors je me laisse tomber, petit à petit, je me résigne. J'ai beaucoup de facettes différentes, je crois que cela perturbe les gens et ils ne savent plus sur quel pied danser mais... Je ne me contrôle pas moi-même, je me perturbe moi-même... Je ne me comprend plus. Depuis que je suis ici, je suis vide. »




BIOGRAPHIE

    > Récit de Hannah Evans, épouse Robson. Vous savez, j'aurais pu l'abandonner, tout lâcher, partir avec les gosses et le laisser dans sa merde. Mais je suis restée ? Tenter de me battre et croire en lui, c'est peut être ça la clé de la réussite. Je sais que même s'il est le méchant dans l'histoire, il restera l'homme que j'ai aimé. Même si nous ne sommes plus ensemble, même si cette aventure à tout cassé, à tout changé. Keenan reste Keenan à mes yeux.

    Il est né au Texas, d'un père militaire et d'une mère institutrice pour des jeunes enfants en difficulté. Il est donc un pur Texan, avec le bel accent à couper au couteau et la démarche de cow-boy bien clichée, ça fait son charme, du moins, je pense. Il a grandit dans sa famille, étant l’aîné de deux jeunes sœurs jumelles qui l'ont suivit deux ans après sa naissance. Il était plutôt bon élève ou élève moyen à l'école. C'est vers l'âge de onze ans que nous nous sommes rencontrés, je venais d'emménager dans la maison juste en face de la sienne dans notre joli petit quartier fleuri. Au début nous ne nous parlions pas, nous nous regardions à travers nos fenêtres de chambres respectives, déjà à cet âge là il avait un regard dur qui me fascinait. Je me souviens d'ailleurs qu'à l'époque j'étais vraiment très petite et je devais grimper sur une petite chaise afin de pouvoir le regarder à travers les rideaux roses qui ornaient ma chambre de petite fille. Puis nous nous regardions quand nous allions à l'école, il marchait sur le trottoir de droite et moi sur celui de gauche, je portais de belles robes bleues quand il faisait beau, mon uniforme quand nous avions classe. Souvent, il était suivit par ses deux petites sœurs toutes deux blondes aux yeux bleus, elles riaient très fort et s'amusaient à se moquer des gens. Je ne fus pas surprise de voir que nous étions dans la même classe tous les deux, après tout, dans une école de quartier avec deux enfants du même âge nous devrions souvent être ensemble.
    En effet, nos parents respectifs devinrent amis et c'est donc régulièrement que nous nous retrouvions l'un chez l'autre. Le courant passa plutôt bien, nous devinrent amis et bientôt, chaque jours nous jouions ensemble et nous parlions longuement, vivant à travers nos jeux d'enfants, de folles aventures où bien souvent il était le prince sauveur, le héros et moi la pauvre demoiselle en détresse. Les méchants ? Ses sœurs, que nous cherchions à éviter le plus possible parce qu'elles étaient collantes et très... Chiantes.

    • • •

    Récit de Keenan Robson. « Hannah était belle, même petite fille, dès qu'elle eut emménagé en face de chez moi, j'étais fasciné par ses grands yeux noisette, ses longs cheveux bouclés châtains et ses pommettes volumineuses qui prenaient bien souvent une couleur rouge pour des raisons qui m'échappaient. Nous grandîmes ensemble et nous faisions tout pour toujours être au moins dans la même école si ce n'est dans la même classe. Je dois dire qu'elle était ma meilleure amie, nos parents auraient voulut qu'ont soit amoureux et nous marier comme dans le bon vieux temps mais dès qu'il nous parlaient de tels choses lors de leurs nombreux brunchs nous secouions tout deux la tête avec force et nous mimions le fait de vomir. Beurk, l'amour c'est moche et ça pue quand on est gosse. Ce n'est que vers l'âge de quinze ans que ce genre de remarques déplacées venant de nos parents que ce genre de faits commencèrent à nous gêner et à causer des moments instables entre nous. Par exemple, si nous nous retrouvions trop silencieux dans un lieu étroit, je sentais mon regard se poser dans ses grands yeux qu'elle maquillait peu, elle rougissait alors et je sentais une sensation étrange me tordre le ventre. Gêné, je détournais alors le regard et sortait une bonne grosse connerie afin que la gêne ne soit pas trop difficile à supporter.
    Pourtant, c'est quelques mois après qu'il y eut le premier geste, je lui pris la main dans la rue, je déposais des baisers tendres sur ses joues volumineuses, puis je l'embrassais, un soir où je la ramenais chez elle. (Ouais je n'avais pas à me fouler je devais juste traverser la rue pour ça.) Nous avions alors seize ans. Et si j'avais su que nos mères respectives nous espionnaient en attendant ce moment impatiemment, je n'aurais sûrement jamais fais ce premier pas, étant d'un naturel pudique dans mes sentiments. C'est aussi vers cette période que j'eus ma première moto. Enfin si on peut appeler ça une moto, à l'époque je conduisais plus un petit scooter miteux qu'autre chose. Mais dès lors, j'économisais, me passionnant pour cet engin, je voulais un bolide, une vraie bête de course pour partir sur les routes du Texas en buvant des bières avec ma belle gonzesse derrière moi. Ouais enfin un fantasme d'ado quoi... »

    • • •

    > Récit de Hannah Evans, épouse Robson. Notre vie de couple commença très tôt. Nous nous marièrent à 21 ans et si je n'étais pas tombée enceinte à peine un an plus tard, j'aurais aimé poursuivre mes études. Kee' quand à lui fait des études pour devenir professeur de sport. Son père aurait voulut qu'il soit militaire comme lui, mais Keenan n'aurait pas supporté de vivre loin de sa femme et de ses enfants trop longtemps. Même s'il ne l'avoue pas, il a souffert de l'absence de son père et de l'inquiétude de sa mère lorsque les activités militaires étaient trop houleuses. Pourtant, quand il était là, Monsieur Robson éduqua Keenan avec une mentalité d'ours et une poigne de fer. Il voulait que son fils soit un vrai mec. Tout simplement. A vingt deux ans, nous n'avions rien à envier à personne. J'attendais mon premier enfant, j'étais mariée à un homme qui était fou de moi et en qui j'avais entièrement confiance, il avait une bonne situation nous avions une belle maison, un beau jardin et à noël il m'a même offert un joli petit chiot qui détruit sa pelouse. La vie avait tout pour être parfaite pendant de longues années.
    Pourtant, après la naissance d'Amber, il commença à être distant, un peu plus froid. Notre vie sexuelle devint chaotique et il sortait souvent avec ses collègues ou avec un groupe de motards que je n'appréciais pas trop afin de s'amuser. Il avait longuement économisé pour se payer sa superbe Harley Davidson V-Rod Night et depuis qu'il l'avait, il traînait avec pas mal de mecs qui changeaient selon moi, son comportement, ou alors ils dévoilaient une part de lui que je ne connaissais pas. Fort heureusement, cela ne dura qu'un court temps. Lorsque Amber prononça pour la première fois le mot « Papa » il sembla foudroyé sur place, il se jeta sur son bébé et l'embrassa, la câlinant, redevenant le garçon sensible que j'avais connu. Il redevint un père, un mari et surtout, il redevint mon ami, celui que j'aimais tant. Notre vie de couple redevint normale pour mon plus grand soulagement. Quand la petite devint assez grande pour aller à l'école, je trouvais un petit travail en tant que caissière dans un commerce de proximité, lorsque nous étions pas là, l'enfant allait chez nos parents qui étaient ravis de gâter leur petite fille d'amour.

    • • •


    Spoiler:
     

    Récit de Keenan Robson. « J'avais à peine une vingtaine d'année quand je commençais à fréquenter des mecs qui appartenaient au gang des Road's Devil, des vieilles connaissances de Lycée. Quand j'eus moi-même mon petit bijoux, je les suivais partout et j'intégrais progressivement ce gang. Je ne faisais pas toutes les choses mal-honnêtes qu'ils faisaient mais je faisais quelques courses pour des personnes, je faisais ce qu'on me disait sans poser de questions, ça me faisait prendre l'air et je m'échappait un peu de la vie morose et banale qui s'installait déjà dans mon foyer familial. Je gardais mes activités secrète, prétextant que j'avais beaucoup de travail ou besoin de me détendre. Mais en me rendant compte à quel point j'aimais ma femme et ma fille, je ralentissais ces activités, pour me concentrer sur mon travail et ma vie de famille.
    J'étais maintenant professeur de sport dans une école supérieure pour garçons se destinant à une carrière sportive. Je me chargeais donc d'une classe de jeunes hommes qui se passionnaient pour le football Américain. Autant dire que je me trouvais entouré de plusieurs mecs gonflés à la testostérone qui pour leurs dix-sept/dix-huit ans paraissent vraiment beaucoup plus vieux. Si je n'avais pas un caractère bien trempé et un physique tout de même imposant je pense que je me serais fait bouffé par mes élèves. Même si je ne le voulais pas, ma vie se posa, les années passaient et les classes donc je m'occupaient changeaient, ma fille grandissait, ma femme m'aimait, et j'étais particulièrement actif dans le gang, c'était je crois, le seul extra que je m'autorisais pour changer mon quotidien, partir avec des motards baraqués, tout un week-end afin d'oublier ma vie. »

    • • •

    > Récit de Hannah Evans, épouse Robson. Je crois que c'est à l'aube de ses trente six ans qu'il commença vraiment à s'éloigner de moi. Pourtant, j'étais toujours folle amoureuse de lui. Il rentrait tard, disait que l’entraînement de ses élèves duraient plus longtemps. Ses jours de congés, il les passait avec ses amis motards à faire je ne sais quoi. Au final je me retrouvais seule avec Amber qui avait maintenant treize ans. Je ne me posais pas trop de questions, après tout, lorsqu'il était à mes côtés, il redevenait celui que j'avais toujours connu et celui que j'aimais, il me comblait, me rendait heureuse et amoureuse, pourquoi me poserais-je des questions ? C'est vrai que ses amis étaient louches et qu'il travaillait beaucoup trop mais peut être qu'il voulait faire tout ça pour que notre vie soit plus aisée et que nous ne manquions ne rien. Si j'avais su, j'aurais agit beaucoup plus vite.

    • • •

    Récit de Keenan Robson. « Ma vie se compliqua l'année de mes trente six ans. Je gérais très bien mes activités avec le gang pour que ma femme ne se doute de rien, pourtant je me retrouvais tout perturbé par un élève. Il était le quaterback de l'équipe et avait toujours besoin d’entraînements supplémentaires, il en redemandait toujours, adorant cet enthousiasme, je me déplaçais même lorsque j'étais en congés afin qu'il puisse s’entraîner et avoir la carrière dont il rêvait certainement depuis tout petit. Il s'appelait Brody, il avait dix-sept ans, mesurait 1m89 et était l'un de mes élèves les plus musclés. Une vraie bête mais surtout il était un excellent joueur. J'aurais dû voir venir les choses mais jamais je n'aurais pensé à une chose pareille. Je savais que c'était mal, mais petit à petit, je voyais cet élève en dehors des cours. Un jour, il me proposa un entraînement personnalisé, un autre jour il fallait que nous nous voyions parce qu'il stressait à cause de son match. Il finit par avoir mon numéro, au cas où il stressait trop. Il m'envoyait régulièrement des messages assez amusant en commentant des sportifs connus. A fil des semaines, nous devinrent amis et je ne le voyais plus comme un élève. En cours, il se comportait en tant que tel, mais une fois sortit, il m'appelait, m'envoyait des sms, nous riions, nous nous amusions, je le voyais vraiment comme un ami et lorsqu'il m'invita à boire un verre un soir, j'oubliais qu'il était mineur et acceptait l'invitation. Au final, nous étions chez lui, pour le boire ce verre, ses parents devaient être de sortie, je ne posais même pas la question oubliant que j'avais affaire à l'un de mes élèves. C'est ce soir là, qu'il avoua, qu'il me dit avec ses beaux yeux verts : « Keenan... Je crois que j'ai des sentiments pour toi... » Il ne se passa rien, je ne répondis pas à ce qu'il dit, j'étais perturbé, mais je partis juste après, rentrer chez moi et je fis l'amour à ma femme comme jamais, histoire de me sortir cela du crâne. »

    • • •

    > Récit de Hannah Evans, épouse Robson. J'aurais dû me douter de quelque chose quand il rentra tard ce soir là, il sentait l'alcool, et il me fit l'amour, passionnément mais avec rage en même temps, ses yeux étaient si durs, on aurait dit le Keenan triste et enfant que j'avais vu le premier jour de mes onze ans. Cela me perturba mais je n'en dis rien, ne voulant pas le vexer. C'est cette nuit que je tombais enceinte de notre deuxième enfant dont je suis enceinte de six mois présentement. Les jours qui suivirent, il fut beaucoup plus présent à la maison, il emmena Amber au zoo, et nous sommes aussi allés tous les trois dans un restaurant et au cinéma. Comme s'il voulait rattraper le temps perdu, comme s'il voulait montrer qu'il était toujours là même si son esprit semblait constamment occupé ailleurs. Il recevait beaucoup de sms, il s'énervait parfois au téléphone avec un jeune homme. Je ne savais pas qui c'était et je pensais que c'était un de ses amis motards alors je fermais les écoutilles et je préférais ne pas entendre.
    Un soir, il dit qu'il devait partir. Notre fille dormait chez une amie et je comptais en profiter pour lui annoncer que j'étais enceinte de notre deuxième enfant. Déçue je l'avais un peu mauvaise mais je le laissais partir. Ce qui me surprit c'est que je n'entendis pas sa moto, j'enfilais donc mon manteau et je sortais à mon tour, le voyant s'éloigner dans la rue éclairée par quelques réverbères. Il tourna au terrain vague, là où les garçons du quartier jouaient au foot ou au base-ball. Je le suivis, me cachant derrière la palissade. Il y avait un autre homme là, il semblait bien plus jeune mais ce n'était pas flagrant, je le reconnaissais parce que j'avais vu la photo de classe et que ce beau blond ne passait pas inaperçue. Ce que je vis ensuite me choqua. Ils se crièrent tout deux dessus, j'entendis quelques bribes comme un « Je pense toujours à toi » ou encore un « Espèce de connard de pédé » et au final, Keenan se jeta sur lui. Je pensais qu'ils se battaient en tombant au sol et je m’apprêtais à m'interposer mais ce que je vis me glaça sur place. Mon mari était en train d'embrasser fougueusement son élève et ce dernier ne semblait pas contre ce fait. Je n'arrivais plus à bouger, horrifiée par le spectacle, je regardais cela, impuissante. Ils finirent par se lever, ils échangèrent des paroles à voix basse et tout deux partirent rapidement dans la même direction.

    C'est le cœur brisé, trahie et amère que je rentrais chez moi ce soir, pleurant toutes les larmes de mon corps. Keenan lui, ne rentra que le lendemain matin.

    • • •

    Récit de Keenan Robson. « Ce que je faisais était malsain. C'était mal. Cela me dévorait, mais petit à petit, je construisait une relation avec Brody, il hantait mes pensées sans cesses et je n'avais pas tenu longtemps avant de le retrouver. S'il avait été entreprenant pour apprendre à me connaître et devenir mon ami. C'était moi qui reprenait les devants lorsque la relation devint plus... Amoureuse ? Il était facilement manipulable, c'était un adolescent qui se cherchait et qui ne savait pas où il était. Quelques semaines plus tard j'appris qu'il avait perdu son père récemment et que sa mère buvait pas mal même si elle n'était pas méchante en soit. Brody avait donc trouvé refuge chez la représentation paternelle que j'étais à ses yeux Et moi, je m'étais jeté sur lui comme un mec frustré qui a envie tester une nouvelle sensation : l'amour avec un homme. Oh, je ne couchais pas avec lui, j'avais bien trop peur de ça. Au fond, j'étais conscient que ce que je faisais était mal, que ce mec était perturbé, qu'il avait besoin d'un pilier dans sa vie et que je m'y imposait en tant que petit ami. Mais je fus rapidement pris à mon propre piège... Au bout de deux mois, je tombais amoureux de lui, pour de vrai, je ne pouvais plus le nier, je pensais sans cesse à lui, je l'invitais au restaurant et lui offrais des cadeaux, on partait en ballade sur ma moto et oui le pire... C'est qu'on était pas discrets. Ce gosse, me rendait dingue et moi, j'apprenais que j'allais être papa une deuxième fois. De quoi me faire baliser. Tout arrêter ? Non jamais. Je voulais pas quitter Brody et cette passion qui m'envahissait un peu plus chaque jour.
    Je sentais que Hannah n'était pas heureuse, que Amber se doutait que le couple n'allait pas bien, je savait qu'Hannah pensait que je voyait quelqu'un d'autre, elle m'avait déjà fait des remarques, mais je me montrais envers elle, si amoureux, si tendre, si délicat, qu'elle oubliait tout et nous repartions dans nos idées de fonder une grande et heureuse famille. Je me rendais même pas compte du jeu malsain qui s'installait lentement dans ma vie. Et j'étais le maître du jeu. J'avais comme une double vie. »

    • • •

    > Récit de Hannah Evans, épouse Robson. Il me trompait. Avec un homme. Un étudiant. Et moi ? Moi ? Pourquoi n'ai-je pas réagit plus tôt ? Parce que je l'aimais. Que j'étais incapable de dire du mal de lui, que je ne voulais pas être la risée du quartier, que je ne voulais pas devenir une mère célibataire, cela aurait été trop dur de survivre. Mon Keenan ne pouvait pas se comporter comme tel, j'espérais toujours qu'il soit à moi, qu'il m'aime, qu'il cesse de voir cet homme mais quand il rentrait tard le soir, il sentait le parfum d'un autre, un parfum d'homme. Je le reconnaissais maintenant. Cela me rendait malade et morose, je mettais cela sur le dos de ma grossesse débutante, mais je savais que ce n'était pas que ça. Cela traîna en tout un mois. Un mois avant que je ne reçoive un coup de fil de la police. Mon mari venait de se faire arrêter. Paniquée, je demandais à ma mère de venir me chercher pour me conduire au commissariat, ce qu'elle fit, elle même paniquée mais sous mes ordres, elle attendit dans la voiture. Ce que j'entendis là bas... M'horrifia. Je ne pensais pas que mon mari puisse faire une chose pareille.
    On me raconta que mon mari avait était surprit en plein adultère avec un homme mineur dans les vestiaires de son école. En effet, il semblerait qu'après le cours de sport, le fameux Brody ne se soit pas rendu au cours d'après, les élèves l'ayant vu au cours de sport avaient alors dit qu'il était sûrement resté là bas. Le professeur alla donc chercher lui même l'adolescent et surprit mon mari et cet homme en train d'avoir un relation sexuelle... Apparemment violente surtout si on en juge les coups et les marques sur les corps des deux hommes. Il aurait tout de suite appelé le directeur, ainsi que la police qui se chargea du cas de Keenan. Brody semblait totalement désemparé, perdu, ne sachant plus vraiment quel était son but dans cette relation. Il confia alors à la police qu'il s'était laissé faire car son professeur l'impressionnait beaucoup et qu'en effet il avait voulu en faire son ami mais qu'il n'aurait pas pensé provoquer une telle passion chez lui. Keenan lui même avoua son crime et la passion qui le brûlait envers Brody, comme une sorte de folie passagère. Le monde s'écroulait autour de moi. L'homme que j'aimais allait être puni par la loi. J'allais me retrouver seule. Un policier m'épaula et sécha mes larmes. On amena ma mère qui prit le relais alors que les policiers se chargeaient de tout. Qu'allais-je devenir ?

    • • •

    Récit de Keenan Robson. « J'ai vraiment merdé. Genre vraiment vraiment merdé. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit, j'ai craqué alors que je m'étais promis de ne pas dépasser la limite. Le gang me donnait assez d'adrénaline, mais cette relation interdite... M'en donnait encore plus. Alors j'étais obligé d'aller plus loin, au bout d'un moment, on en a assez et faut pousser... Jusqu'à la faute. Maintenant je viens d'entrer à Saint James, depuis deux mois. J'ai pris pour douze ans. Ça fait mal au cul et je dois avouer que durant le jugement j'ai eus vachement peur. Malgré tout, je suis content pour une chose, j'ai pu parler avec Hannah, lui expliquer des choses, elle ne demande pas le divorce apparemment, elle a dit qu'elle m'attendrait pour le bien des enfants et qu'elle viendrait à chaque visites parce qu'ils doivent voir leurs pères. On correspond par lettres, on se retrouve et je me recentre sur moi-même, essayant d'oublier la passion Brody en moi. C'est pas facile. Mais je fais avec, j'y arriverais en sortant d'ici j'aurais une fille de 26 ans et un fils de douze ans... Je veux qu'ils profitent tout de même un minimum de leur père. D'ailleurs, on a trouvé un prénom pour le bébé. Ce sera Matthew. »



______ _____ ____ ___ __ _


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karl Lewis
Assistant/secrétaire du directeur
avatar

Messages : 268

Votre Perso
Groupe et métier: Secrétaire du Directeur de la prison.
Âge: 27 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Keenan Robson - Terminé.    Lun 14 Jan - 3:09

D'abord (re) bienvenue,


«FICHE DETENU»



ÉTAT CIVIL

    ★ Nom : Ok.
    ★ Prénom : Ok.
    ★ Age : Ok.



CASIER JUDICIAIRE

    ★ Raison de l'incarcération : Il y a cas de détournement de mineur sur adolescent, il est dit qu'on peut faire exception dans ce cas, mais je préfère me référer à un admin dans ce cas.
    ★ Durée de la peine : Ok.
    ★ Incarcéré depuis : Ok.
    ★ Antécédents judiciaires : Ok.
    ★ Appartenance à un réseau : Ok.
    ★ Troubles notoires depuis le début de l’incarcération : Ok.



DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :
    Ok.

    ★ État mental :
    Ok.
    Seulement préciser que ton personnage est hétérosexuel (De ce que j'ai pu lire dans ton histoire)



BIOGRAPHIE

    Ok.




Hormis cela, je ne vois rien d'autre.
C'est minime, mais tu as fait une ou deux fautes de frappe dans ta fiche.
Sinon, je ne vois rien d'autre, très belle fiche.
Précise la sexualité de ton personnage, je vais vérifier auprès d'un admin si les raisons de l'incarcération sont acceptés. (À moins que tu ne me dises que c'est déjà discuté)
Il ne manquera plus qu'un admin pour valider. ^^
Merci à toi.

______ _____ ____ ___ __ _
I am the left brain.
I am a scientist. A mathematician. I love the familiar, I categorize. I am accurate. Linear. Analytical. Strategic. I am practical. Always in control. A master of words and language.
Realistic. I calculate ecuations and play with numbers.
I am order. I am logic.
I know exactly who I am.
Fan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keenan Robson
Détenu ~ Road's Devils
avatar

Messages : 4
MATRICULE : RD-0004-SJ


Votre Perso
Groupe et métier: Détenu Road's Devil
Âge: 36 ans
Amours: Hétéro !

MessageSujet: Re: Keenan Robson - Terminé.    Lun 14 Jan - 3:14

Bonsoir et merci !

Pour la raison de l'incarcération, elle a déjà été discutée par le staff et acceptée, j'ai demandé confirmation à Mayers il y a deux jours il me semble. (:

J'ai rajouté ce qu'il fallait dans le mental :

Citation :
Je suis hétérosexuel de base, même s'il m'est arrivé de regarder des hommes, je ne me sens pas de l'autre bord.


Merci pour cette rapidité et désolé pour les fautes de frappes !

______ _____ ____ ___ __ _


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karl Lewis
Assistant/secrétaire du directeur
avatar

Messages : 268

Votre Perso
Groupe et métier: Secrétaire du Directeur de la prison.
Âge: 27 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Keenan Robson - Terminé.    Lun 14 Jan - 4:56

Merci à toi, plutôt ^^
Pour ma part tout est bon alors, il ne manque que de te faire valider ^^

______ _____ ____ ___ __ _
I am the left brain.
I am a scientist. A mathematician. I love the familiar, I categorize. I am accurate. Linear. Analytical. Strategic. I am practical. Always in control. A master of words and language.
Realistic. I calculate ecuations and play with numbers.
I am order. I am logic.
I know exactly who I am.
Fan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Keenan Robson - Terminé.    Mar 15 Jan - 8:39

Bien, tu es validé ^^
Penses à faire recenser ton avatar, à créer ton carnet dans la partie rumeur et également à faire ton dossier rp.
Bon jeu =)

______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Keenan Robson - Terminé.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Keenan Robson - Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prison Saint James :: Administration. :: Présentations :: Présentations validées :: Détenus Gangs/Mafia-