Partagez | 
 

 Ivan Petrov (Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivan Petrov
Gardien
avatar

Messages : 513

Votre Perso
Groupe et métier: Gardien
Âge: 34
Amours: Célibataire

MessageSujet: Ivan Petrov (Fini)   Mar 20 Nov - 20:33


«FICHE DU PERSONNEL»



ÉTAT CIVIL

    ★ Nom : Petrov
    ★ Prénom : Ivan
    ★ Age : 34 ans



DOSSIER PROFESSIONNEL

    ★ Poste occupé : Gardien
    ★ Engagé depuis : Bientôt 3 ans
    ★ Notes sur l'employé : Ivan fait un travail irréprochable, il aime l'ordre et est toujours à l'heure. Il prend soin à ce que tout se déroule bien sous son commandement et si on déroge aux règles, il n'hésite pas user de sa cravache que cela soit en public ou en privé. Il est un gardien de confiance mais si on arrive à avoir son estime, il peut être indulgent et même aider à faire passer deux ou trois petites choses. Traquer les passeurs de clopes est un petit plaisir, il déteste voir les autres fumer mais ne s'en prive pas de temps en temps.

    ★ Rumeurs : On murmure que ce serait en vrai, un véritable Bisounours !! Vous y croyez vous ? On dit qu'il raffole du chocolat, ceux alcoolisés avec des cerises en particulier.



DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :

    ♦ 1m82 ♦ 77 kg ♦

    Une musculature élancée malgré les muscles qu'il arbore, on peut dire qu'Ivan est fier de son corps qu'il travaille régulièrement. Il se veut parfait, infaillible avec un corps fait pour endurer la charge d'un gardien. Il se doit d'avoir une carrure qui dissuadera les détenus même les plus réticents à l'ordre. Toutefois, il se trouve petit par rapport à d'autres gardiens et ça l'emmerde. Il garde quelques marques sur le corps mais ne les montre jamais, des blessures reçues durant son passage dans l'armée russe.

    Les cheveux mi-longs et châtains foncés, il les garde attachés généralement pour ne pas être dérangé. Son œil gauche est d'un bleu très pâle, arctique. Les contours de son visage sont fins, bien coupés et lui donnent une certaine douceur. Son sourire peut très vite le rendre très sympathique, encore faut-il lui en arracher un qui ne soit pas méprisant. Il a deux grains de beauté derrière l'oreille gauche, toujours cachés par ses mèches. Ses mains sont quelque chose de sacrées pour lui, il lime ses ongles quand il a un petit moment de libre.

    Il aime beaucoup l'uniforme des gardiens mais sa tenue civile reste principalement composée de débardeurs (noirs surtout), chemises blanches ou bleu sombre, les jeans noirs qui mettent bien en valeur ses longues jambes. Il apprécie tout ce qui est classe, sobre et qui cache bien son corps (Le débardeur - qu'il porte surtout pour dormir en pour s'entraîner - cache encore ses cicatrices sur le torse, une longue près d'un de ses pectoraux et d'autres plus légères et courtes.)

    Pas d'handicap particulier hormis son œil droit manquant. Il porte en plus de sa tenue de travail un porte-cravache sur le côté gauche de sa ceinture.

    Il n'a pas de piercing, ni aucun tatouage.

    ★ État mental :

    Fier de ce qu'il est, Ivan aime la perfection. Il est d'un naturel calme et tient à garder son sang-froid en toute circonstance. Il a toujours la désagréable impression d'être testé, d'être jugé à cause de son handicap (la perte de son œil droit) et cela entraîne chez lui un dégoût net envers son interlocuteur. Son œil manquant est la seule chose qui le complexe réellement, mais paradoxalement c'est aussi une marque de fierté, de vécut. Cette perte a fait naître en lui un besoin de se défouler, l'envie de faire payer aux autres ce qui lui manque c'est aussi ce qui lui fait vraiment aimer son travail maintenant. Il déteste l'injustice et la violence gratuite, la cruauté primitive mais a beaucoup d'estime pour une correction fine et nette.

    Il parait sombre, intransigeant et distant mais il fait un bon ami après avoir brisé la glace. Une fois en bons termes avec lui, Ivan peut se montrer très souriant et agréable, toujours prêt à aider.
    Son langage est poli, parfois sec et peut se dégrader en fonction de ses émotions et de sa tension. C'est rare mais sa tension peut très vite monter en flèche et le rendre incontrôlable.

    Il n'est pas rare qu'il relâche un petit juron en russe.

    Sa sexualité est très refoulée. Il se sait gay et passif mais refuse de se faire prendre à présent. Les douces sanctions, la torture fine l'excitent terriblement, d'où son fétichisme pour la cravache et pas que, il affectionne les jouets sexuels... Cependant, cela ne l'empêche pas de posséder un homme histoire de pousser sa sanction jusqu'au bout. Il se montre plus doux évidemment envers ses protégés mais avec lui, on n'est jamais sûr de pouvoir aller jusqu'au bout.


BIOGRAPHIE

    Fils ainé d'un père russe militaire et d'une mère américaine journaliste, Ivan est né à Léningrad (Saint-Pétersbourg aujourd'hui) le 17 août 1978. Il a un petit frère, Mikhail Petrov de neuf ans son cadet. Son père faisait partie d'une famille anciennement aristocratique, déchue depuis quelques générations. Toutefois, la bonne éducation continuait de se transmettre de manière rigoureuse. Sa mère était plus douce mais rarement là à cause de son travail de journaliste, métier difficile à exercer entre la Russie et les USA. Son jeune frère pleurait dès qu'elle partait plus d'une journée, elle s'était vu obligée de l'emmener avec elle partout où elle allait par la suite en dépit de l'avis de son père qui jugeait un tel comportement faible. Ivan était d'accord mais trouvait cela légitime si cela pouvait lui éviter d'entendre les pleurs de son jeune frère, il l'appréciait beaucoup. Leur éducation ne fut donc pas la même, leur père voulait qu'Ivan soit un enfant fort, un homme qui ne ferait jamais honte à son nom. Il l'instruisait dès qu'il le pouvait, il le faisait lire sans relâche en russe, en anglais et même en français, il désirait faire de lui un fin connaisseur doté d'une curiosité sans limite, il l'interrogeait tous les deux trois jours et lorsqu'il ne le faisait pas, il lui apprenait son métier, lui racontait ce qu'il avait vu sur le terrain. Son père connaissait bien la guerre, les privations, les astuces pour s'en sortir dans un monde de chaos instable. Il lui avait tout raconté à la place de contes d'enfants. Ces contes furent pour Mikhail, au USA.

    Une enfance éprouvante ? Oui en un sens mais Ivan appréciait cet intérêt chez son paternel. A son tour, il inculquait son savoir à Mikhail mais celui-ci éprouvait plus de difficultés à comprendre. De là Ivan se sentit en position de supériorité, comme un être privilégié. Il comprenait vite et savait que c'était important, tout comme il ne fallait pas abuser de cet avantage.

    Ivan Petrov était un enfant fier de son sérieux, calme pour faciliter la vie de son entourage. Avec l'adolescence, il demeura le même quoi que plus extraverti, ce qui lui attira plusieurs bons amis. Ce que désirait le jeune homme, c'était être utile au plus grand nombre de personnes. Il aimait l'ordre et les choses bien faites, diriger n'était pas un souci pour lui.

    A 16 ans, il rencontra Alexei Vycilinski, un homme de quatre ans son ainé. Il faisait très mûr même pour son âge, ce qui plut au jeune Petrov. Alexei était un littéraire dans l'âme, un véritable secrétaire, un futur homme d'affaires en bonne voie.Ivan l'avait rencontré par le biais de son père, Alexei passait souvent le voir et l'aidait à classer ses documents en ordre. Il y avait de quoi vouloir l'impressionner, vraiment...

    17 ans. Depuis un an, Ivan faisait tout pour attirer son regard, il n'expliquait pas ce désintérêt pour les femmes, pour les hommes même depuis. Il ne pensait qu'à lui plaire. Pourquoi il décevrait son père s'il savait que son vrai désir était de se faire prendre par le mec qui venait les aider de temps en temps ? Tout ce qu'il savait, c'est que l'homosexualité n'était plus un crime depuis deux ans dans leur pays. Oui c'était mal vu mais... Ivan ne pourrait jamais le dire à son père, il savait que cela provoquerait un drame chez eux. Son père acceptait la perfection dans un schéma traditionnel, il était impensable que son fils puisse avoir ce genre de pensées persistantes. Alors le jeune homme décida tout de même de tenter le sort, en s'en remettant à Alexei. Ils s'entendaient bien à force de discuter et de se voir, de se donner un coup de main. Il sentait à travers leur complicité amicale quelque chose d'autre, quelque chose de plus intime... Et Ivan l'obtint. Alexei avait été très réticent, il lui avait fait la morale, lui avait expliqué tout ce que cela voulait dire d'aimer un autre homme quand le pays rejette encore ce genre de choses. Mais quelle importance ? Ivan était intelligent et le savait déjà.

    Toujours est-il qu'Ivan resta avec lui en toute discrétion. Cette situation lui convenait, il était heureux de connaître un tel sentiment. Avec son soutien, il pourrait tout faire, tout. Il aimait Alexei même s'ils ne se le disaient jamais. Pourtant les choses changèrent rapidement. Ivan était très soigneux dans les détails, il ne laissait aucun indice de sa relation avec son ainé, jamais.

    Jamais jusqu'à ce qu'Ivan ait ses 21 ans et qu'Alexei lui dise qu'il allait partir épouser une jeune femme, une américaine comme sa mère. Il l'avait dit si naturellement... Il mentait, n'est-ce pas ? Pour qu'ils retrouvent chacun une voix plus "normale", c'est ça ? Ivan resta calme comme toujours, mais le manque de réponse d'Alexei était insupportable, ce fut l'élément déclencheur de sa fureur. Il le frappa et pas qu'une fois, il lui hurla dessus, il le haïssait autant qu'il avait mal... Pour la première fois il le méprisait, il le provoquait mais rien n'y faisait, Alexei ne lui répondit pas et s'en alla. Alors c'était comme ça ? Ça n'avait aucun sens pour lui, aucun... Alexei cachait autre chose... Il n'arrivait pas à pleurer et ça l'énervait encore plus. Il voulait le revoir maintenant, dès le lendemain, mais c'était trop tard.

    " Vous cherchez M. Vycilinski ? Il est parti pour les Etats-Unis cette nuit. "

    Alors c'était vrai ? Ivan mit du temps à s'en remettre, se consacrant à ses études jusqu'au bout de l'année. Quelle importance cela avait à présent d'être diplômé, de voir son intelligence couchée sur un papier avec écrit approuvé dessus ? Il s'en moquait. Et précisa son vœu auprès de son père: je veux connaître l'armée, la milice. La police, la prison... D'abord surpris, le père d'Ivan accepta pour finaliser l'éducation de son fils. Il était fier de lui sans voir la raison pour laquelle de regard d'Ivan était aussi brûlant. Dès qu'un sursaut de haine remonté, il s'enfermait dans le mutisme jusqu'à ce que l'humeur lui revienne. Cette voie était la plus large, celle qui lui permettrait de tout savoir... Notamment sur les agissements récents d'un certain Vycilinski.

    Son père ne sut jamais qu'il aimait un autre homme, il mourut lors de ses 23 ans, quand son fils termina un nouvel épisode de son éducation militaire. Une vengeance pour l'avoir initié aux armes ? Aux secrets de l'armée ? Ivan ne le sut pas car son père restait une icône à ses yeux. Enrôlé dans l'armée russe, il découvrit les joies du bizutage mais s'en sortit plutôt bien. La plupart de ces hommes ne valaient rien par rapport à lui, Ivan les regardait de haut. Il n'avait qu'à penser à Alexei pour sauter sur qui ne lui revenait pas et le frapper encore et encore, quitte à être puni. Jamais il ne pardonnerait un tel abandon, il n'y voyait rien que de la lâcheté, de la duperie... Sans lui il aurait peut-être eu une vie normale, des pulsions sexuelles comme tout homme face à une femme... Non, lui, il n'y avait qu'en faisant mal qu'il trouvait une forme de repos, de plaisir... Il regrettait d'utiliser ses mains aux longs doigts fins pour frapper. Une réalisation qui le rendit plus calme, Ivan avait une réputation de chien fou. On le provoquait mais on n'osait jamais le plaquer dans une tente pour le baiser. Trop peur qu'il tourne la tête et vous arrache un bras sans doute. L'idée d'un gang bang ne leur était pas venu à l'esprit, ces hommes craignaient trop la rancœur d'un chien sauvage.

    Cependant, quelques soldats trouvèrent refuge sous son aile. Des... petits lapins ? Ivan ne savait comment les qualifier mais ils avaient attiré sa sympathie. Il n'était pas un monstre, juste quelqu'un qui refusait de perdre... Ce qu'il aimait. Sa libido changea durant cette époque, il jouait avec des plus jeunes que lui et les montait comme un chien l'aurait fait. Il ne le fit que quelques fois, pour se vider, mais n'y trouva pas de plaisir particulier. Même en les mordant, ça ne changeait rien...

    Après la mort de son père, Ivan influença sa mère pour qu'ils partent aux Etats-Unis avec Mikhail pour de bon, coupant définitivement les ponts avec la Russie. La perte de son mari la plombait, elle voulait changer d'air et regagner son pays natal, elle ne fut pas difficile à convaincre. Mikhail refusa, toute sa vie était ici. Lui ? Le bébé toujours cramponné à sa mère faisait une crise maintenant ? Alors très bien qu'il reste, ils se reverraient peut-être un jour, qui savait ? Mikhail ne savait plus quoi faire, son frère avait toujours été gentil avec lui... Il finit par accepter. Il pourrait toujours revenir si les USA ne lui revenaient pas.

    Ivan quant à lui fut plutôt excité. Tout était à redécouvrir ici, et il commença bien évidemment par se renseigner sur un dénommé Alexei Vycilinski. Encore des années de perdu pour lui mais il avait appris qu'il n'avait jamais été marié et qu'il résidait près du Texas.Voilà qui était bizarre... On perdait sa trace ici, il avait tout simplement disparu. Pourquoi s'expatrier si loin en évoquant une fausse raison ? Ivan y réfléchit encore et encore sans succès, mais il était sûr et certain qu'Alexei était vivant. Peut-être même sous une autre identité ? Il passa ces années jusqu'à ses 28 ans entre sa mère, remariée et redevenue aimante, et les centres de redressement. Son passé militaire en Russie lui avait été utile en ce sens, les préjugés allaient en sa faveur: froid et strict, on ne doutait pas de ses compétences. Il fut vite placé en tant qu'apprenti-gardien dans une prison jugée sensible. Pas de problème, Ivan voulait bien faire. Il avait le droit d'user de la cravache et y prit goût... Voilà quelque chose qui réveillait en lui de sensuelles pulsions oubliées. Tout se déroulait bien jusqu'à ce qu'un détenu le prenne en grippe et réciproquement. Après quelques mois de tension palpable, ils finirent par en venir aux mains et Ivan prit un mauvais coup à l'œil droit. La douleur avait été fulgurante, il ne retrouverait jamais sa vue d'avant.

    Après cet incident, il resta trois ans à se reconstruire auprès de sa mère et sa famille maternelle. Ses quelques rares amis et collègues étaient la seule chose qui le faisait sourire de nouveau, il fallait s'y faire. Un œil, c'était quoi par rapport à Alexei hein ? Il passa ces trois ans à prendre sur lui, à se calmer... Et à chercher à intégrer le pénitencier de Saint-James. Parce que c'était le Texas, parce qu'en attendant de remettre la main sur le traître de sa jeunesse, il pourrait remettre dans le droit chemin de jeunes idiots à coups de cravache.

    Et c'est que ça dure en plus cette histoire, depuis près de trois ans maintenant !


______ _____ ____ ___ __ _
Je suis borgne, pas aveugle... Et Gardien de la Paix avant tout !

Si vous n'êtes pas sages ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ivan Petrov (Fini)   Mar 20 Nov - 21:32

Bonsoir ! Et bien comme promis, c'est moi qui vais m'occuper de ta fiche. Serre les fesses 8D /PAF/


«FICHE DU PERSONNEL»



ÉTAT CIVIL

    ★ Nom : ok
    ★ Prénom : ok
    ★ Age : ok



DOSSIER PROFESSIONNEL

    ★ Poste occupé : ok
    ★ Engagé depuis : ok
    ★ Notes sur l'employé : ok
    ★ Rumeurs : ok



DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :

    okmais pourrais-tu rajouter des détails sur sa santé, sur l'éventuelle présence de tatouage ou de piercing, et sur son style vestimentaire en "civil" ?

    ★ État mental :

    ok Remplace juste "indulgent" par "intransigeant".


BIOGRAPHIE


    ok



Bon bah franchement, j'ai presque rien à redire. Modifie les petites choses que je t'ai demandé, et un admin passera pour te valider. Sinon bravo pour ta fiche, elle est excellente !
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Petrov
Gardien
avatar

Messages : 513

Votre Perso
Groupe et métier: Gardien
Âge: 34
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Ivan Petrov (Fini)   Mer 21 Nov - 0:21

Je t'attendais Franco ♥ *fait claquer la cravache* #__*

Voilà j'ai ajouté ce qui manquait en espérant que ça soit bon comme ça :3
Hu, merci beaucoup #.<

______ _____ ____ ___ __ _
Je suis borgne, pas aveugle... Et Gardien de la Paix avant tout !

Si vous n'êtes pas sages ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Ivan Petrov (Fini)   Mer 21 Nov - 8:16

Tout est en ordre, tu es validé ^^
N'hésite pas à passer sur box pour faire connaissance avec les autres, nous restons à disposition pour tout autre question.
Pense à faire recenser ton avatar, faire ton dossier de demande de rp , et ton carnet de bord dans la partie "rumeurs".
Bon jeu ! =)


______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ivan Petrov (Fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ivan Petrov (Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prison Saint James :: Administration. :: Présentations :: Présentations validées :: Gardiens-