Partagez | 
 

 Gabriel William - Gardien bisounours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Gabriel William - Gardien bisounours   Mer 18 Avr - 12:26


«FICHE DU PERSONNEL»



ÉTAT CIVIL

    ★ Nom : William
    ★ Prénom : Gabriel
    ★ Age :28 ans



DOSSIER PROFESSIONNEL

    ★ Poste occupé : Gardien
    ★ Engagé depuis : 2 mois
    ★ Notes sur l'employé : Fait preuve de beaucoup de bonne volonté, mais ce n’est pas toujours suffisant. Doit s’affirmer et savoir montrer de l’autorité.



DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :
    A le voir, Gabriel n’a rien du maton impressionnant que l’on imaginerait travailler dans un établissement pénitentiaire comme l’est celui de St James. Avec sa bouille enfantine, très loin de s’accorder à son véritable âge, sa petite taille, dépassant difficilement le mètre soixante, et son manque certain de muscles, il semble pour le moins déplacé en ce lieu sordide. Un sourire en permanence rivé sur ses lèvres, ses yeux d’un brun doré brillent d’une lueur joyeuse en presque toute occasion et sa démarche sautillante et enthousiaste...Le jeune homme n’est pas très impressionnant. Tout cela est surmonté d’une coupe de cheveux décoiffée, d’une couleur brune tirant sur le roux.
    En vérité, lorsqu’il est vêtu de l’uniforme des gardiens, Gabriel donne clairement l’impression d’être un gamin s’étant déguisé pour le carnaval tant il est loin de refléter l’aura correspondant à la tenue qu’il revêt.

    ★ État mental :
    Gabriel est un jeune homme dont le caractère ne dépareille nullement avec le physique qu’il présente aux autres. Très gamin, il adore, en-dehors de son travail, s’amuser et jouer, en particulier avec son fils chéri, Luka, âgé de sept ans et demi. Quand ils se retrouvent tous les deux, il est difficile d’établir qui est l’enfant et qui est l’adulte. En vérité, il aime tant son enfant qu’il se promène en permanence avec une photo de lui dans une de ses poches et passe le plus clair de son temps à la sortir en proclamant à quel point son fils est mignon, choupinet…Bref, le portrait de son père !
    Gabriel est un homme d’une grande gentillesse. Une gentillesse qui s’accompagne d’une terrible naïveté et d’une sombre niaiserie. Il est persuadé que tous les problèmes peuvent se régler par une discussion calme et sympathique et se refuse à user de la violence contre qui que ce soit. Ce pourquoi il a tendance à se laisser marcher sur les pieds et semble avoir l’inscription « Victime » inscrite sur son front.



BIOGRAPHIE

    Gabriel est né dans une famille ordinaire, traversant une enfance sans la moindre histoire. En raison de sa petite taille, il connut parfois quelques brimades, mais le fait qu’il soit à même d’en rire plutôt que d’en pleurer eut pour conséquence de faire très vite cesser ces maltraitances. Ses parents le chérissaient grandement, une affection qui le poussa sans doute à conserver une mentalité gamine le reste de sa vie. Durant ses années de lycée, il rencontra une fille très sympathique, pour qui son cœur se mit à battre très innocemment. Sa timidité l’empêcha d’aller à sa rencontre, mais il n’eut pas besoin de la surmonter, puisque celle-ci ne tarda pas à venir vers lui. Leur relation dura et ils finirent par se marier, alors que Gabriel allait sur ses vingt ans. Leur relation déboucha sur la naissance d’un enfant, un petit garçon nommé Luka. Malheureusement, leur idylle ne dura guère, après l’arrivée de Luka. Madame William reprochait à son mari une mollesse et un manque de fermeté qu’elle jugeait insupportables et lui demandait de grandir, de cesser de se comporter comme un enfant. Gabriel ne comprenait pas ce qu’elle lui reprochait et tentait vainement de saisir ce qu’elle lui racontait, incapable de changer son comportement. Il ne devinait pas que le véritable reproche que sa femme lui adressait était son manque de gestes d’affection envers elle. Certes, il était gentil et adorable, mais, à peine avait-il su qu’elle était enceinte qu’il avait cessé de la toucher, ne l’embrassant plus que du bout des lèvres, comme s’il avait accompli son devoir en la fécondant et qu’il n’avait plus à manifester le moindre geste tendre envers elle. Un divorce fut alors prononcé et la garde de Luka, âgé d’un an, alla à sa mère, au grand désarroi de Gabriel. Déprimé, le jeune homme, d’à peine vingt-deux ans, écuma les bars, se soûlant pour oublier ses erreurs. Ce fut le jour où il se réveilla dans le lit d’un homme, ses souvenirs embrouillés, que Gabriel comprit pourquoi il n’avait pas manifesté plus d’affection envers sa femme. Il ne le savait pas jusqu’alors, mais il était gay et seul son désir d’avoir un enfant l’avait poussé à coucher avec sa femme. Il n’éprouvait pour elle qu’une profonde et tendre amitié. Il l’appela pour s’expliquer avec elle et s’excuser platement. Tous deux renouèrent une relation sympathique et Gabriel put reprendre une place paternelle auprès de son fils, bien qu’il ne puisse pas être toujours présent.
    Leur bonheur fut toutefois terni lorsque Madame William connut la mort dans un accident de voiture. Gabriel avait alors vingt-quatre ans et Luka allait sur ses trois ans. La garde du garçon fut donc confiée à son père, qui se sua sang et eau dans son travail, insuffisant pour pallier aussi bien à ses besoins qu’à ceux de son enfant. Il se sacrifia donc pour lui, passant parfois une semaine dans la malnutrition complète. Rien ne s’arrangea lorsque son entreprise ferma, un an plus tard. Il vogua alors de petits boulots en petits boulots, conservant malgré tout son sourire, empli de la joie de se trouver aux côtés de son fils.
    Il connut quelques relations sans lendemain, un peu effrayé à l’idée que son fils puisse croire qu’il cherche à remplacer sa mère, à fortiori avec un homme.
    Tout se débloqua le jour où le jeune homme tomba sur une annonce d’un établissement pénitentiaire, arguant qu’il leur fallait du personnel de sécurité. Le salaire était bon, à défaut d’être mirobolant. Gabriel n’hésita pas et tenta sa chance, réussissant les tests psychologiques et parvenant à être engagé au sein de l’établissement. Depuis, il vit entre la prison et son fils, heureux de s’en être sorti, essayant de redonner le sourire aux détenus et à certains de ses collègues, qu’il jugeait trop sinistres pour leur bien.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel William - Gardien bisounours   Mer 18 Avr - 14:20

Bienvenu à toi , tu es validé.

Deux commentaires néanmoins.
- Si tu as quelconque soucis de progression question autorité ou que tu rencontres des conflits avec les détenus, tu peux venir voir ton chef, c'est une brute c'est vrai ,mais c'est avant tout ton supérieur et il t'aidera volontiers .
- Ne sors jamais la photo face à des détenus, sauf un amant éventuel en qui tu fais entièrement confiance. Si jamais tu veux le garder en vie, c'est un conseil. Ils seraient capables de le faire prendre en hotage ou sur faire des menaces de mort à son sujet , rien que pour te manipuler et aller en travers des lois de la prison et obtenir des privilèges. Si Kiliann te tombe dessus , certes il te défendra et explosera les détenus, mais toi aussi tu te feras punir.

Voila ^^
Bon rp DC de Sonny ^^ . tu connais le chemin^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel William - Gardien bisounours   Mer 18 Avr - 14:26

Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel William - Gardien bisounours   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gabriel William - Gardien bisounours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prison Saint James :: Administration. :: Présentations :: Présentations validées :: Gardiens-