Partagez | 
 

 Le Directeur Mayers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Le Directeur Mayers   Dim 18 Déc - 0:09


«FICHE DU PERSONNEL»



ÉTAT CIVIL

    ★ Nom : Mayers
    ★ Prénom : John
    ★ Age : 37 ans



DOSSIER PROFESSIONNEL

    ★ Poste occupé : Directeur
    ★ Engagé depuis : L’inauguration de St James, six ans auparavant
    ★ Notes sur l'employé : /



DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :
    Le physique étant une vitrine, le directeur Mayers en prend tout particulièrement soin.
    Du haut de ses 37 ans, il se présente avec un air parfaitement sûr de lui et donne parfois l’impression qu’il vous prend tout bonnement de haut. Il aime à asseoir sa domination et son importance, et cela se sent quand il entre dans une pièce. Aucun doute ne plane quant au fait qu’il est le patron. Il a une prestance toute particulière, une certaine classe. Somme toute, une aura qui démontre son rang.
    Son visage est assez expressif. Une bouche qui affiche toute sorte de sourire, moue ou expression selon l’humeur, comportant de toutes petites rides naissantes dans leurs coins. Un nez mutin, une mâchoire virile. Ce portrait est encadré de cheveux châtains, qu’il laisse juste assez pousser pour qu’ils puissent presque cacher ses yeux. Ces derniers sont d’une couleur noisette brillante, et relevés par des petites lunettes ovales et noires, en métal discret.
    Pour ce qui est de la carrure, il se situe légèrement au-dessus de la moyenne. Il atteint presque le mètre quatre-vingt-dix, et est de corpulence honorable pour cette taille. Il faut dire qu’il s’entretient précieusement, que ce soit par le sport, ou via des massages professionnels, très appréciés de sa part.
    Généralement, il porte des costumes de marque, le plus souvent taillés sur mesure, et qui lui vont mieux qu’un gant. Ces derniers peuvent être de toutes les couleurs, du beige le plus pâle au noir le plus foncé, du moment qu’ils lui siéent bien et sont souvent accompagné d’un gilet de costume qui rehausse subtilement le reste, et d’une cravate.

    ★ État mental :
    John est un homme au caractère de feu, qui donne toujours l’impression qu’il a quelque chose en tête. Ce qui n’est pas forcément faux. D’un naturel sanguin, il saura néanmoins se contrôler dans la plupart des situations. S’il peut s’emporter, avoir des mots ou des gestes un peu forts ou violents, il n’agira pas sans réfléchir, pour ne pas que les choses se retournent contre lui.
    Sûr de lui en toute circonstance, il y a deux choses qu'il ne supporte pas : qu'on lui manque de respect, et l’échec.
    Dans le premier cas, il remettra la personne à sa place, et si cette dernière est supposément plus importante que lui, il pourra le faire directement et sèchement, ou de façon plus finaude, pour démontrer sa supériorité.
    Dans le second, il pourra aller jusqu’à devenir obsessionnel d’un sujet, jusqu’à finalement surmonter cet échec, ou obtenir enfin ce qu’il désirait. Il est ainsi habitué à obtenir ce qu’il veut depuis toujours, que ce soit en douceur, à force d’acharnement, ou encore par des méthodes plus brutales. Il n'hésitera pas à employer tous les moyens possibles, même douteux, pour parvenir à ses fins, si ces dernières l'obsèdent réellement.
    Enfin, il dispose d’une capacité d’analyse et de synthèse assez remarquable, qu’il a développée au fil du temps et qui peut s'avérer très utile.



BIOGRAPHIE

    Issu d’une famille assez aisée, John eut une enfance assez banale.
    C’est ce qu’il pense souvent, en lisant les dossiers des nouveaux pensionnaires de son établissement. Il aime à les lire scrupuleusement, car l’information est une ressource précieuse, selon ses propres dires.

    Elevé dans la périphérie de sa ville natale par des parents bien occupés, il n’a jamais manqué de rien, bien qu’une rivalité de toujours avec son frère ainé l’ait poussé à toujours donner le meilleur de lui-même, dans le but de le surpasser dans le maximum de domaine. C’est sans aucun doute cet esprit de compétitivité qui a fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui.

    Malheureusement pour lui, son frère était naturellement doué dans bien des domaines, mais surtout, il semblait systématiquement être apprécié de tous, immédiatement. Ce qu’il n’arrivait pas à faire, de son côté, et qui le rendait d’une jalousie féroce, enfouie sous la rancune.

    Toujours au top grâce à cela, il se dirigea vers des études de droit.
    C’est là qu’il se fit les relations qui importeraient dans sa vie. Il se fit rapidement sa place dans un cercle d’amis un peu particuliers, qui n’hésitaient pas à piétiner les gens pour obtenir ce qu’ils désiraient. Qu’il s’agisse de comploter pour truquer les examens, d’obtenir des faveurs grâce aux relations parentales, ou de s’arranger pour qu’un couple rompe afin que la fille soit libre, ils eurent tout fait. John savait où était son intérêt, et ne s’éleva jamais contre eux, prenant part aux différents méfaits. A dire vrai, cela l’amusait même. La sensation de pouvoir et de contrôle était grisante.

    Dans le même temps, il s’adonnait à la débauche plus que jamais, femmes et hommes confondus. Il fut découvert au lit avec un camarade par un de ses « amis », qui ne tarda pas à essayer de le faire chanter. Malheureusement pour lui, John avait plus d’un tour dans son sac, et plus d’une information compromettante à son sujet. A leur sujet à tous.

    Entre amitié et rapport de force, il n’y a qu’un pas.
    Mais chacun sait où est son intérêt.
    Ils continuèrent tous de progresser pendant quelques années, ensemble et séparément. Créant de nouveaux liens, gravissant les échelles. En société, il était à la fois apprécié et redouté. Il se détacha presque complètement de sa famille, qui n’était plus qu’un poids pour lui.

    Il savourait la vie tranquillement, quand une affaire de manipulation de preuves éclata lors d’une affaire judiciaire. Il évita de justesse les retombées du scandale, malgré qu’il y fut lié en partie. S’il ne tâcha pas sa chemise officiellement, il prit cependant le partit, plus sage, de laisser tomber sa carrière d’avocat du barreau. Sans quoi, ses opposants ne manqueraient pas une occasion de creuser l’affaire pour le faire tomber.

    C’est à ce moment-là qu’une de ses relations lui fit une proposition en or : devenir le directeur de la Prison Saint James, quand elle serait inaugurée.
    Il faut dire qu’ils étaient plusieurs à avoir de grands projets pour cet établissement pénitentiaire. Il leur fallait un homme bien particulier, et quelqu’un de confiance pour s’en occuper.
    C’est ainsi qu’à trente et un ans il devint le directeur redouté de Saint James.

    Il y gère maintenant les aspects financiers et budgétaires, les équipes du personnel ; il tâche de maintenir l'équilibre entre la sécurité, et les dispositifs d'insertion, entre les pratiques peu légales qui se trament dans les murs de la prison et l’image publique de cette dernière. Entre les prisonniers ordinaires, et ceux auxquels il doit une attention plus particulière, sur demande de ses relations. Fermant les yeux sur certaines choses, en autorisant clairement d’autres, établissant les règles, et y trouvant largement son propre compte. Pour le bonheur de certains, et le malheur d’autres.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Directeur Mayers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prison Saint James :: Administration. :: Présentations :: Présentations validées :: Membres du Personnel-