Partagez | 
 

 Nick Wilson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nick Wilson
Gardien
avatar

Messages : 77

Votre Perso
Groupe et métier: Guardian
Âge: 38 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Nick Wilson   Lun 19 Mar - 14:31


«FICHE DU PERSONNEL»



ÉTAT CIVIL

    ★ Nom : Wilson
    ★ Prénom : Nick
    ★ Age : 38 ans



DOSSIER PROFESSIONNEL

    ★ Poste occupé : Gardien
    ★ Engagé depuis : Deux jours
    ★ Notes sur l'employé : Trop souvent présent d’après les détenus, pas assez selon lui, pour les mâter ! C’est un adepte des heures supplémentaires, ce qui lui vaut un respect de ses supérieurs, depuis son arrivée au pénitencier St-James.



DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :
    Taille
    Un mètre quatre-vingt-douze. Tout en proportion et en masse.
    Poids
    Quatre-vingt-neuf kilogramme. Majoritairement de masse musculaire.

    Nick a une carrure impressionnante, qui donne vraiment la chair de poule. Sa simple présence en effraie plus d’un, en attire d'autres mais personne ne reste véritablement de marbre face à la prestance noble qui se dégage du gardien. Beaucoup l’observent en coin, enfichant des airs dégoutés par ses multiples cicatrices, de l’envie simplement car il attire et génère malgré lui un magnétisme puissante et plaisant quand il ne s’agit pas d’un simple sentiment d’effroi. Il fait peur et le sait, en joue aussi. Nick sait parfaitement que son physique imposant et spectaculaire intimide et ne facilite pas l’approche des gens à son égard. Ce qui ne le dérange pas, loin de là même car il se plait à aller de lui-même vers les gens. Toujours dans un but précis, bien sûr, mais ça, tendre brebis, vous ne le saurez qu’au dernier moment …
    Son origine Américaine lui donne aussi l’avantage d’avoir gagné une taille, plus importante que les habitants des pays de l’Est. En effet, Nick est américain, même si le mélange des sangs et des gènes, font qu’il soit aussi mitigé. Sa taille permet à cet homme, de dominer autrui avec un plaisir jouissif et malsain. Même s’il n’en dit mot, il le pense, le ressent et s’en extasie. Il est bien conscient qu’il trouvera toujours plus grand et téméraire que lui, son passé le lui a appris, mais il ne se prive pas de ce petit plus, qui, parfois, fait la différence. C’est un atout indéniable dans le métier qu’il pratique depuis bientôt plus de deux longues années, et il apprécie de l’avoir à ses côtés. Dans ce milieu, plus on en impose mieux c’est. Nick, se plaît à dominer autrui, laissant volontairement une aura imposante autour de lui, qui se marie parfaitement avec la largeur de ses épaules, carrées et massives, comme son buste et ses jambes, sculptés par des années de pratique des arts martiaux.
    Ses cheveux sont d’un noir profond, charbonneux et mi-long. Une coupe assez particulière pour un homme de son envergure et pour le métier qu’il pratique. Beaucoup pense que la coupe courte, voir quasiment rasée est la meilleurs option. Nick préfère gardien son individualité. À dire vrai, le résultat de ses cheveux mi-long remonte à un pari d’il y a quelques années déjà. Suite à sa défaite, il a renoncé tout bonnement à se les couper régulièrement, laissant alors sa tignasse couler sur ses épaules. Aussi avec le temps Nick a appris à apprécier la longueur qu’ils ont actuellement et n’en démord plus. Un mal pour un bien dira-t-on. Même s’ils lui effleurent les épaules et le visage par des mèches irrégulières, il s’en moque, tout simplement.
    Ses yeux aussi, d’une belle forme en amande, sont d’un noir profond, ténébreux. Simplement intense et insondable, même s’ils sont de temps à autre, dissimulés derrière un rideau de cheveux ténébreux. Rehaussé d’une ligne de sourcils fine et creusé, qui durcissent ses expressions, Nick, affiche souvent un regard acéré, moqueur ou provocateur … ainsi que parfois, une certaine tristesse assez difficile à cerner. C’est un homme qui s’exprime beaucoup par sa gestuelle, mais qui peut aussi vous trompez par celle-ci.
    Son visage, garni d’une mâchoire carrée, possède une peau pâle, marqué d’une longue cicatrise sur la joue gauche, qui s’étend de sa tempe, jusqu’à la commissure de ses lèvres. Souvenir d’un conflit passé. Ce n’est d’ailleurs pas la seule, cicatrice qu’il possède, non loin de là. Nick possède une jolie palette d’expressions, très différente les unes des autres, allant d’une très rare gentillesse à l'indifférence la plus glaciale, en passant par une colère que l’on voudrait ne jamais avoir provoqué et jusqu’à son sourire esquissé par des lèvres fermes et bien dessinées, tantôt pervers, carnassier, sadique, tantôt plus douce et plus tendre. Chose rare. Comme l’expression le dit si joliment : « Une bouche à baiser ! » Même si l’idée d’un double sens vous aura forcement traversé l’esprit, j’en suis sûr !
    Cet homme à un corps taillée dans la pierre et entretenu aux altère mais recouvert se cicatrises, plus ou moins longues, plus ou moins bien recousue, restant assez disgracieuses. D’ailleurs, il en a une en horreur, qui lui à causé une frayeur insoupçonné, suite à un avis médical sans appel. Nick s’en accommode, il a appris à faire avec et finalement les apprécie un minimum, jugeant qu’elles lui donnent un côté barbare et gladiateur, qui ne lui offre que plus de charme. Ce qui n’est pas complètement faux. Ses muscles sont apparents et dessiné dans l’excellence. Pas de bodybuilding, non juste de la sculpture précise et en beauté.
    À dire vrai, il n’a pas honte de son corps, même tailladé ainsi.


    ★ État mental :
    Qualités
    Ambitieux, calme, captivant, franc quand ça l’arrange, endurant, maitre de soi, patient, autoritaire, imaginatif en matière de sanction, bon comédien.
    Défauts
    Sadique, calculateur, pervers, possessif, intransigeant, violent, manipulateur, jaloux, obscène, démoniaquement attirant, moqueur, provocateur. Ronfle … et pas qu’un peu.

    C’est un accro au travail, il ne rechigne pas devant la tache, mais s’il peut y tirer un quelconque avantage, il ne crachera pas dessus. Nick est un homme complexe, qui n’a ni femme, ni enfant, pour la simple et bonne raison qu’il trouve son simple plaisir parmi les « bêtes » qu’il surveille jour après jours. Ce sont ses animaux de compagnie, ses cobayes et ses divertissements. Dans la force de l’âge, c’est un homme, grand, fort et robuste. Parfois fatigué, qui pique une colère que l’on aurait souhaité ne jamais avoir réveillé.

    Nick a un abord qui pourrait paraître plutôt doux et calme, voire même étrangement « gentil » grâce à ses nombreux sourires. Détrompez-vous, il n’est rien de tout cela. Il n’a pas vraiment un fond mauvais, mais s’il peut profiter d’une manière ou d’une autre d’un avantage quelconque part votre intermédiaire, croyez moi, il sera le premier jouer des beaux yeux pour votre charmant minois ! Et cela malgré une certaine froideur sarcastique... si ce n'était l'esprit à tendance sadique et calculateur qui se cache derrière chacune de ses phrases mielleuses.
    Car il ne faut pas en douter, il fait partie de ces séducteurs opportunistes que n'importe quelle femme traiterait de « goujat » -pour rester poli- et que n'importe quel homme frapperait volontiers d'un bon coup de poing en pleine figure... Ne vous y tromper pas, Nick est loin d’être un homme facile à cerner, car lui-même ne comprend pas toujours ce qui se passe en lui. Comme dit plus haut, il sait parfaitement jouer de ses atouts, avec la gente féminine comme masculine, même si parfois, il en paie les frais d’une manière ou d’une autre. Enfin, ça ne l’empêche pas de recommencer encore et encore, comme un enfant, qui n’aurait pas été assez gronder, ou qui aurait un gout trop prononcé pour le danger et l’aventure.
    Par nature, il aime s'amuser de l'embarras des gens, les prendre par surprise pour pouvoir mieux les confondre et profiter de leurs faiblesses. C'est un homme prêt à tout pour arriver à ses fins et obtenir ce qu'il désire quitte à utiliser la ruse, le mensonge (ou demi-vérité), le chantage ou même la force sans presque aucun état d'âme. Pour couronner le tout, on ne peut nier qu'il soit également un pervers de corps et d'âme, qui ne s'en cache absolument pas... du moins selon le cas, si en parler ne nuise pas à l'atteinte de ses objectifs !

    Disons les choses crûment, de ceux qui le côtoient tous les jours, beaucoup vous diront que pour cet homme tout est prétexte à tirer un coup et à profiter de la situation au mieux de ses intérêts... Qu'il s'agisse d'une question à laquelle son interlocuteur, collègue ou détenu, n'aurait pas répondu ce qu'il désirait entendre, d'échanger contre une partie de jambes en l'air le remboursement d'une somme d'argent qu'on lui doit -ou du moins une petite partie de la somme mais ça le débiteur ne le sait généralement qu'après coup- d'une prétendue fouille des cellules des prisonniers à sa charge, ou tout simplement d'une furieuse envie d'assouvir un désir pressant... Après tout, il n’y a pas de mal à ce faire du bien, n’est-ce pas ? Ils ajouteront encore que rien ne semble être en mesure de le contraindre à une abstinence forcée. Tant et si bien que certains de ses détracteurs ont fini par se dire entre eux qu'avec sa nature dépravée, même le pire des clans mafieux pouvait sembler charmant en comparaison et que Nick pouvait être considéré comme un véritable « démon » dans ce domaine...
    Même la célèbre triade chinoise, Sun Yee On, confirme son surnom de démon et ombre planante, même si sa rencontre avec la triade en question lui a laissé quelques marques indélébiles.

    Un portrait qui ne joue certes pas en sa faveur quand on le dit comme ça mais, il s’en moque et quitte à choisir, il préfère encore que cet aspect de sa personnalité, soit le seul que les gens puissent connaître de lui. Enfant, il a dû mûrir plus rapidement que d’autres. Apprendre à cacher ses faiblesses, à saisir toute opportunité car il n'y aura pas de seconde chance. La seconde chance, n’existe pas. Ne faire confiance à personne et ne jamais laisser sa vie entre les mains d'autrui. Car l’on est toujours mieux servi que par soi-même.
    Shaun, un ami de longue date, qui fut un temps, un ennemi coriace, est aujourd’hui seul catalyseur de ses énervements, sautes d’humeurs incontrôlées, ou simplement trop plein d’émotion, comme la voix si mélodieuse que l’on entends lorsque l’on crois parler à sa conscience.
    Ainsi, malgré cette apparence d'homme sûr de lui et que rien ne semble atteindre, Nick a plutôt une mauvaise opinion de lui-même, dans le sens où il ne se considère pas comme assez important pour que quelqu'un qui lui est cher risque sa vie pour lui : il préférera mille fois blesser lui-même cette personne, physiquement et psychologiquement, de manière irrémédiable pour la faire fuir loin de lui, plutôt que de laisser quelqu'un d'autre s'en charger et sauver sa peau en laissant ça se produire.
    Il l’a déjà fait une fois, il saura parfaitement recommencer si nécessaire.
    C'est pourquoi derrière cette façade, malgré son côté pervers qui semble le cantonner à l'image d'une abeille butinant toutes les fleurs, il ne peut s'empêcher de se montrer particulièrement possessif... jusqu'à faire preuve d'une jalousie violente s'il en vient à éprouver de l'amour pour quelqu'un. Car selon ce qu'on lui a inculqué, chaque trahison mérite sanction... mais chaque sentiment, aussi fort soit-il, devait passer en second plan, il éprouve de grandes difficultés à exprimer les siens dès que ceux-ci deviennent sérieux, et cela ne peut que le mener à un conflit déclenchant cette violence : aimer et se montrer jaloux, ou bien refuser de l'avouer... et n'avoir donc aucune excuse qui justifierait cette jalousie.
    Très peu de gens ont eu l'occasion de le connaître sous cet aspect... et malheureusement, ces rares personnes n'arrivent pas non plus toujours à passer au-delà de ces barrières, pour le comprendre vraiment.



BIOGRAPHIE


    Tout commence il y a, trente-huit longues années, dans le quartier du Queens à New-York.

    On ne va pas en parler pendant, dix ans, Nick n’a jamais connu ses parents, n’a jamais cherché à savoir qui ils étaient et pourquoi ils l’avaient laissé choir dans un coin d’une ruelle, quand il n’était qu’un vulgaire nourrisson. Fragile et à la merci de tout.
    Avec le temps Nick a appris à ne plus y penser mais pour tout dire, il a assez d’amertume et de rancœur à l'égard de ses véritables parents. Un sentiment qu’il sait très bien cacher pour l’avoir fait depuis qu’il ait en âge de comprendre que ses parents ne reviendraient jamais le chercher.
    Il n’a jamais eu besoin d’eux pour survivre, ni enfant, ni adolescent, ni même à l’heure d’aujourd’hui alors qu’il est devenu un adulte accompli.
    Alors pourquoi en aurait-il besoin d'autres ?

    C’est donc dans un foyer que Nick à grandir, a été élevé et éduqué par l’ensemble des assistantes sociales et des autres enfants présents dans la gigantesque demeure.
    Le foyer en question, il s’en souvient encore parfaitement. De style colonial, détenant plusieurs étages réservés aux différentes tranches d’âge, une arrière-cour assez grande pour permettre à tous les orphelins d’y prendre un peu de repos ou au contraire de se défouler à leur manière. Ses souvenirs l’ont même conduit à se souvenirs de ce terrain vague pas bien loin du foyer, où il se plaisait à trainer de temps à autre sans but réel, autre que celui de s’évader l’esprit.
    Nick a toujours été débrouillard et autonome, de ce fait il a très vite appris à avoir en horreur l’autorité et les barrières qu’on lui imposait pour une raison ou une autre. Ce qui l’a rendu assez rebelle pendant son adolescence, comme certains jeunes de cet âge sans doute.

    Tête brûlée et plutôt casse-cou, avouons-le, le futur gardien, ne c’est pas fait que des amis et a appris avec son enfance, qu’il ne pouvait compter que sur lui-même et jamais sur autrui. Après tous ses parents le lui ont bien démontré en l’abandonnant. Seulement, comme peu de gens savent le faire, Nick a réussi à tirer profit de ses rencontres, des personnes qu’il rencontrait et de ce qu’il avait sous la main.
    C’est avec l’âge que vient la sagesse, dit le dicton et ce n’est pas faux.
    En grandissant, Nick a muri beaucoup plus vite que la majorité des enfants de son âge, restant tout de même un jeune homme assez renfermé et solitaire qui n’exprimait ses émotions que rarement. Pour ne pas dire jamais. Sauf ... Ah oui ! Sauf... lorsqu’il se trouvait enfin quelqu’un d’intéressant à prendre en chasse.

    C’est au foyer qu’il rencontre enfant, le jeune Shaun, qui fut pendant plus de sept longues années, l’un de ses plus grands et redoutables ennemis. Un simple regard des deux adolescents pouvait les faire s’affronter dans des défis, plus ou moins dangereux mais dans lesquels, ils ressortaient toujours couverts de bleus et de sang. Quand il n’y avait pas de fractures. Pourtant, petit à petit, Nick s’attacha à cette rivalité qui se transforma en attachement et en amitié. Aujourd’hui encore, les deux hommes restent en contact et se permettent quelques virées çà et là. Cependant, à l’heure d’aujourd’hui, Shaun reste un contact qui peut coûter beaucoup à Nick. Professionnellement et moralement parlant.
    Mais ça vous en apprendrez plus en lisant la suite.

    Au final, Nick quitta le foyer à sa majorité universelle, devenant alors un enfant des rues, avec pour vivre un simple job à mi-temps, trouvé par le foyer en question pour l’aider à subvenir à ses besoins. C’est alors que commença une longue, très longue série de nuits dans le froid et l’humidité. Ce n’est que lorsqu'un homme d’une cinquantaine d’années, l’hébergea pour une nuit, trop froide pour l’a passé dehors, que Nick commença à se rendre véritablement de la tournure que prenait sa vie. Il trouva en cet homme, un allié, une belle oie blanche qui suça jusqu’à la moelle mais qui remerciait en son for intérieur, pour l’avoir sauvé d’une mort inéluctable.
    Le futur gardien entama un cursus en psychologie avancée, non sans mal, car lui-même n’avait pas de basé solide mais connaissait parfaitement la réalité de ce monde pour pouvoir s’habituer aux brimades et autres condamnations blasphématoires que lui attribuaient ses camarades. Nick n’avait que faire de leurs railleries et s’occupa, avec une lenteur et un machiavélique calculer, de prendre sa revanche sur ses jeunes arrogants.

    Parallèlement à ses études, Nick n’oublia pas Shaun, loin de là même, car il apprit bien plus tard, que celui-ci avait rejoint la mafia la plus terrifiante et mondialement connue : la triade Sun Yee On. Son ami d’enfance avait, semble-t-il accompli un acte de bravoure et de dévotion à la triade, pour devenir rapidement le second du parrain en charge du quartier de Los Angeles. Alors forcément, l’accueil qu’il reçut lorsqu'il annonça à Shaun, qu’il venait de rejoindre une brigade policière, occultant volontairement le fait d’être devenu profiler, ne passa pas bien du tout... vraiment, pas bien.
    Ce soir-là, les deux hommes ressortaient en sang de leurs combats qui avait que trop dégénéré sous la parole.
    Ils ressortirent en sang, blessé moralement et physiquement.
    Shaun avait écopé de multiples fractures, d’une dent en moins – Dieu merci facilement dissimulable et qui furent remplacées par une dent en or - de quelques lacérations au couteau sur le corps et d’un traumatisme crânien.
    De son coté, Nick fut lacéré de toute part et morfla sous l’impact d’une balle tirée à bout portant sur son épaule droite.
    Pourtant même après cet épisode sanglant les deux hommes ne s’en veulent pas, du moins, ils ne s’en veulent plus depuis qu’ils ont passé un accord commun, qui profitera aussi bien à l’un, qu’à l’autre.


    - « Monte au sommet de Sun Yee On pour en devenir le chef et me fournir ce que je te demanderais, et je te sortirais moi-même de prison, si tu te fais attraper pour quoi que ce soit. »


    C’est sûr ces paroles, que les deux hommes entreprirent une lutte acharnée pour arriver à leur objectif commun. Nick devient alors le chef d’une unité d’élite pour des enquêtes criminelles, assisté dans l’ombre par Shaun – son tendre catalyseur - qui lui fournissait certains renseignements essentiels pour ses enquêtes, faisant parfois en sorte de limiter les peines des membres de Sun Yee On, pour rendre la dette à son proche compagnon.
    Ce n’est que lorsque Shaun, évinça du pouvoir le parrain actuel pour prendre sa place que Nick entreprit une reconversion en tant que gardien de prison, juste au cas ou, donnant tout de même un coup de main à la police scientifique lors d'enquêtes trop complexes et requièrent la présence d’un profiler.


    Nick passa deux ans dans une prison de haute sécurité non loin de Los Angeles, avant de s’octroyer une mutation vers le pénitencier de St-James, à sa propre demande.
    Bien sûr, seul lui et Shaun étaient au courant de la véritable raison de sa mutation... N’est-il pas ?
    Après tout, le procès de Shaun venait de l’inculpé pour meurtre, trafic d’êtres humains, d’arme et de drogue, ainsi que pour escroquerie sans preuve à l’appui.

    Il était plus que judicieux de choisir St-James.

    Ô prison corruptible, aux mœurs divines !

    Cela n’allait pourtant pas empêcher Nick de s’amuser un peu en ses lieux…

    Il n’y a pas de mal à se faire du bien, n’est-ce pas ?!




______ _____ ____ ___ __ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nick Wilson   Lun 19 Mar - 15:56

Welcome toi -.-
Revenir en haut Aller en bas
Nick Wilson
Gardien
avatar

Messages : 77

Votre Perso
Groupe et métier: Guardian
Âge: 38 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Nick Wilson   Mar 20 Mar - 16:14

Merci Jonas ^^

Voilààà fiche terminée !! Il était temps ==" xD

______ _____ ____ ___ __ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Nick Wilson   Mar 20 Mar - 17:42

J'ai le cerveau en bouilli u_u
Faudra que je relise ça à tête reposée, mais pour le moment :

Nick Wilson a écrit:
Même la célèbre triade chinoise, Sun Yee On, confirme son surnom de démon et ombre planante, même si sa rencontre avec la triade en question lui a laissé quelques marques indélébiles.
Elle sort d'où cette triade ? Parce qu'après, tu n'y fais plus aucune allusion...



Nick Wilson a écrit:
Il a déjà une personne qui peut lui faire mettre ce genou à terre avec une facilité déconcertante. Un ami de longue date, qui fut autrefois un ennemi coriace, aujourd’hui seul catalyseur de ses énervements, sautes d’humeurs incontrôlées, ou simplement trop plein d’émotion.
De qui est-ce qu'il s'agit ? Ami de longue date, mais aucune mention dans l'histoire non plus.


______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Wilson
Gardien
avatar

Messages : 77

Votre Perso
Groupe et métier: Guardian
Âge: 38 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Nick Wilson   Mer 21 Mar - 22:19

MMDRR J'avais pas vu ton commentaire Sean.. Merci ? xD
J'adore ton avatar en passant !!

Voilà Mon ptit Mayers, la fiche est refaite et correctement cette fois.
Désolé pour le boulot et l'attente.

Bisou

______ _____ ____ ___ __ _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Nick Wilson   Jeu 22 Mar - 8:40

C'est beaucoup plus clair, d'un coup lol.
Validé ^^

______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nick Wilson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nick Wilson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prison Saint James :: Administration. :: Présentations :: Présentations validées :: Gardiens-