Partagez | 
 

 Jared S. Westwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jared S. Westwood
Détenu
avatar

Messages : 36
MATRICULE : DE-0078-SJ


Votre Perso
Groupe et métier: Détenu neutre
Âge: 22 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Jared S. Westwood   Ven 5 Avr - 12:19


«FICHE DETENU»


(Avant de commencer quoi que ce soit, je tiens à préciser que Jared S. Westwood est l'un de vos personnages prédéfinis qui m'a fortement intéressé. Cependant, s'il fallait faire des démarches ultérieurs demandant l'autorisation d'incarner ce personnage et que cette demande est refusée, je comprendrais tout à fait et tenterai de créer un personnage de mon cru. Je vous remercie d'avance pour votre compréhensio
n.)

ÉTAT CIVIL

    ★ Nom : Westwood
    ★ Prénom : Jared S.
    ★ Age : Vingt-deux ans



CASIER JUDICIAIRE

    ★ Raison de l'incarcération : Meurtre
    ★ Durée de la peine : Perpétuité
    ★ Incarcéré depuis : Ses dix-huit ans.
    ★ Antécédents judiciaires : Aucun.
    ★ Appartenance à un réseau : Neutre.
    ★ Troubles notoires depuis le début de l’incarcération : Comportement parfois déviant probablement lié à une fixation sur les peaux salées.



DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :
    Jared est en parfaite santé. Enfin, il a souvent mal à la tête, mais ne s'en plaint jamais. Pourquoi faire d'ailleurs? Pour rien. Ce jeune homme est un albinos, ça par contre, c'est une toute autre paire de manche. Outre la blancheur de ses cheveux, la pâleur de sa peau, c'est la couleur de ses yeux qui est souvent sujet aux moqueries, mais il s'en moque. Il se marre quelques fois à constater que personne ne parvient à le regarder fixement dans les yeux. Jared est un type mince, pas maigre. Bien qu'il ait des allures de crevette comparés à certains autre détenus, il sait pourtant user de son corps et se défendre si besoin est -même s'il fait généralement pas le poids. Autant dire qu'il a le bon poids pour la bonne taille, bien qu'il reste léger même tout mouillé. Autant dire cent soixante-dix centimètres pour cinquante-huit kilogrammes. Autre bémol hormis son albinisme ; ses satanés chevilles fragilisées à cause de moult entorses. Il s'est d'ailleurs fêlé le péroné droit au niveau de la cheville il y a de cela dix ans, et la douleur lancinante revient presque tous les soirs pour remonter jusqu'à son genou. Mauvaise blessure, mauvaise guérison. On avait retiré le plâtre trop tôt.


    Spoiler:
     

    ★ État mental :
    Jared est un rêveur. Oh, pas qu'il rêve de soleil couchant et de mondes fantastiques avec des dragons à combattre, mais il a souvent l'esprit ailleurs, dans le vide. Ce qui fait de lui quelqu'un d'étourdie, de maladroit et de solitaire. Pourtant, il déteste être seul. C'est pour cela que c'est toujours un peu brouillon dans sa tête. Il a du mal à supporter la présence des autres, jusqu'à être froid et distant, et pourtant la solitude le rebute plus que tout. C'est pourtant un type calme qui ne cherche pas les ennuis. Enfin presque. Pour une raison qu'il ignore lui-même, il aime plus que tout la peau salée. C'est un peu comme son addiction, sa drogue et il lui est difficile de s'en passer. Néanmoins, il n'est pas contre un bon dessert sucré ou une salade de crudité nature. Jared n'est pas bavard. En fait, lorsqu'il est en compagnie, ce sont les autres qui parlent pour lui. Lui, il se contente d'écouter et de rêvasser. Sa rêverie lui joue également parfois des tours, l'empêchant de voir tous les murs et les portes s'ouvrant brusquement devant lui. C'est pourquoi plus personne, lui-même en premier, ne s'étonne de le voir avec une bosse ou un bleu sur le front. Jared est un type gay, mais il ne l'a jamais renié. Il s'est trouvé qu'un jour, il a réalisé sa nette préférence pour le sexe fort a force de mater les gars dans les vestiaires lors des cours de sport. Ça l'avait un peu choqué, mais force était d'admettre qu'il avalait plutôt bien la pilule, tant que personne n'étant au courant. Tant pis, tant mieux. Sa trouille : Les araignées. Ne cherchez pas à comprendre pourquoi -il ne le sait pas lui-même- il a simplement horreur de ces bestioles. Petites ou grosses, mortes ou vivantes. Il se barre à l'autre bout de la pièce ou l'écrase quatre ou cinq fois d'affilé afin de s'assurer que l'arachnide est bien morte.



BIOGRAPHIE

    Jared n'a jamais eu de problème particulier avec sa famille. Tout allait pour le mieux et personne ne faisait grand cas de son albinisme. Mais du fait de sa fragilité concernant l'attaque de l'astre solaire sur sa peau, il lui était proscrit d'errer à l'extérieur avant d'être badigeonné de crème protectrice sur tout le corps. Son père partait travailler dans les usines à l'étranger, partant un mois et demi pour ne rester qu'une semaine à la maison. Ce n'était pas lui qui décidé du lieu de sa "mission" ni de la durée, c'était le patron. Sa mère, femme au foyer, eh bien elle s'occupait de la maison tout en allant à ses clubs dont ils étaient ses sujets principaux lors des "discussions" avec son fils unique : patchworks et danse de salon. Le garçon en avait ras le bol d'en entendre parler, mais n'en disait mot. Patient. Sa famille n'était pas riche, elle n'était pas pauvre pour autant. Ils s'en sortaient avec ce qu'ils avaient et ne s'en plaignaient jamais.

    Jared était devenu habitué de la crainte et des moqueries qu'aspiraient la couleur étrange de ses yeux et de la blancheur de ses cheveux. "L'extraterrestre" était son surnom. Pourquoi pas. Son albinisme n'était pas un souci pour lui et il se moquait éperdument du fait que cela pouvait en être un pour les autres. L'albinos n'était pas un cancre sans pour autant être le premier de la classe. Il avait ses facilités comme ses difficultés. Tout ce qui se rapprochait de la science devenait cependant sa bête noire et il avait quelques facilités en langue. Sentir les mots étrangers glissés sur la langue, dans sa bouche lui était toujours agréable. Il n'était pourtant pas un grand lecteur et favorisait les jeux vidéos qu'à ses devoirs. Il aimait bien également le sport, mais était assez sélectif concernant cette matière. Détestant courir sans réel but ou courir après un ballon -sauf le basket, sport qu'il affectionnait-. Aussi, il n'était pas doué au foot, au football américain et il ne fallait pas compter sur lui pour le hand ou le volley. Pareillement pour la gymnastique. Avoir la tête en bas ou autre "délire" ; très peu pour lui. Il était par ailleurs très doué dans le tennis, badminton. Bref, tous les sports qui ne nécessitaient pas de partenaire.

    Jared n'avait pas vraiment une idée du travail qu'il désirait faire. Pas dans le commerce, en tout cas. Peut-être testeur ou créateur de jeux vidéos. Il adorait bidouiller sur son pc était très doué dans l'informatique. Par contre, il ne fallait pas compter sur lui pour "hacker". Ce n'était pas du tout dans ses cordes. Photoshop était seulement son meilleur ami fidèle et très utile. Jared avait quelques amis et il se marrait bien avec eux, jouant avec lui en ligne à des jeux lambda. S'injuriant parfois, mais riant toujours à la fin de la partie. "L'extraterrestre" avait muté en un proche surnom pourtant plus court "l'alien", mais le garçon s'en moquait. Cela le faisait même plutôt marrer.

    Côté relation, c'était un éternel célibataire. Pas qu'il souhaitait le rester, mais les rares personnes qui lui faisaient la demande d'être en couple ne lui convenait pas. Comment avouer à ces jeunes filles qu'il n'était tout simplement pas intéressé par le sexe faible. On a beau être en Terminal et être proche de la fin scolaire, sa différence physique lui suffit largement pour le moment, alors il refusait de rajouter son coming out qui s'était plutôt pointé comme une fleur. Pour ne pas éveiller les soupçons, il avait toujours cette excuses banales, mais bateau qui satisfaisait ses amis : "Je n'aime pas les petits seins". Ce n'était, après tout, pas de sa faute s'il se plaisait à mater les gars dans les vestiaires lors des cours de sport. Et je ne voulais pas vous parler de son bonheur -dissimulé heureusement pour lui et sa fierté- lors des moments de douches collectifs. C'était vers le milieu de l'année de Terminal qu'il avait brusquement réalisé lors d'un bref éclair de génie que les formes féminines ne lui faisait rien, mais ceux masculines l'émoustillait plus que de raison.

    C'était d'ailleurs à la fin de son année scolaire que tout avait basculé. Ses parents étaient parti pour une quelconque soirée dansante. Il ne s'en était pas préoccupé, trop à fond dans son jeu, à causer dans son casque avec ses amis, insultant allègrement les campeurs et les rageux. Puis, il était plus de minuit, la partie était terminée depuis longtemps et Jared serrait son coussin, y plantant ses courts ongles, alors qu'il regardait un film d'horreur. Il ne savait plus le nom. Tout ce dont il se souvenait, c'est qu'il n'avait plus flipper comme ça depuis l'espèce de film "Acrophobia" qu'il avait regardé à douze ans. De plus, il avait eu la merveilleuse idée d'éteindre la lumière et le regrettait amèrement. Promit, ce film serait mit à la poubelle dès qu'il serait terminé.

    Mais un bruit sourd, lui fit faire un bond, se levant de son fauteuil aussi sec, laissant choir le coussin et tournant le dos à la télé. Des bruits, des pas, des chuchotis. Ce n'était certainement pas ses parents ; ils n'auraient pas prit la peine d'être aussi discret. Jared n'était pourtant pas un mec trouillard, mais son imagination était débordante à cause du film d'épouvante qui jouait encore derrière lui et il eu pour seul réflexe de "survie", non pas d'appeler les flics, mais de se carapater à l'étage, dans une chambre plus précisément. Le destin/le hasard/la trouille/la luminosité faible (rayez la mention inutile) avait voulu qu'il se planque dans la chambre de ses parents. Fouillant un peu partout pour attraper de quoi se défendre, il était tombé nez à nez à un flingue. Il n'était pas au courant que son père cachait une arme à feu dans la maison. Pourquoi en avait-il un d'ailleurs ? Mais il chassa bien vite cette questions ; les bruits de pas s'étaient rapprochés. Le postérieur contre le sol, le dos plaqué contre le mur, l'arme braqué sur la porte, la main était tremblante et Jared avait du mal à déglutir alors qu'une sueur froide n'avait de cesse de couler le long de son échine.

    La porte s'était ouverte, grinçante, et le doigt s'était appuye malgré lui sur la gâchette. Six fois. Ce que n'avait pas du tout prévu Jared, c'était que l'arme était chargée. Six coups. Deux morts. Jared était tout tremblant et ne parvenait pas à réagir, prostré, les yeux exorbités. C'était comme ça que ses parents l'avaient découvert quelques longues minutes plus tard. Même une bonne gifle n'était pas parvenu à le faire réagir. Seul le battement rassurant des cœurs de ses parents se plaquant chacun son tour contre le corps du garçon, était parvenu à le faire revenir sur terre. Sa mère pleurant, son père criant presque au téléphone. Sans doute à la police, Jared le savait pas et il s'en foutait. Il fixait les deux cadavres. Et le film d'horreur pas encore terminé parvenait encore jusqu'à ses tympans.

    Plusieurs mois se déroulèrent ainsi. Le procès était pour bientôt et Jared n'était que partiellement remit de ses émotions. Pas de psy. Il refusait catégoriquement de leur parler. Le jeune homme était devenu moins bavard, jouait encore aux jeux, mais ne criait plus dans son casque, ne prenant plus contact avec ses amis. Il supportait très difficilement d'être seul même la froideur avait prit la place de son côté amical et faisait s'éloigner ses potes. Il ne jouait plus aux jeux de guerre et de combat. Ray Man et Les Lapins Crétins lui suffisait largement.

    Il savait parfaitement qu'il était innocent. Il n'avait agit que par peur, par réflexe, par instinct de survie. Ce n'était pas de sa faute s'ils étaient mort. C'était de la légitime défense. Il en était persuadé et personne ne parvenait à le faire changer d'avis. Il n'en démordrait pas. Il était comme un chien s'accrochant à son os. Il était innocent. Mais tout ce qui restait de son monde pas encore bouffé par ses cauchemars, les films d'horreurs et les jeux de combats s'était effondré à l'annonce de la décision du jury et du juge. Coupable. Meurtre. Prison à perpétuité. Les gens qui avaient murmuré que c'était à cause de ces jeux qui rendaient les enfants agressif, violent, fou. Anormaux. Et Jared avait beau crier, se débattre, plus personne ne l'entendait. Plus personne ne l'écoutait, pas même ses parents abattus. Jared payait le prix fort pour avoir eu peur pour sa vie. Jared avait été détruit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Jared S. Westwood   Dim 7 Avr - 15:56

Bonjour ^^
Aucun souci pour le prédéfini, il n'y a pas de protocole particulier à suivre ^^

Je vais passer sur ta fiche, pour voir s'il y a des choses à modifier ou précisier :
ÉTAT CIVIL Ok

CASIER JUDICIAIRE

    ★ Raison de l'incarcération : Ok
    ★ Durée de la peine : Ok
    ★ Incarcéré depuis : normalement on préfère commencer les peines à 21 ans mais ok pour la cohérence avec l'histoire.
    ★ Antécédents judiciaires : Ok
    ★ Appartenance à un réseau : Ok
    ★ Troubles notoires depuis le début de l’incarcération : Peut-être "Comportement parfois déviant apparemment lié à une fixation sur les peaux salées" ?

DOSSIER MÉDICAL
    ★ État physique : Globalement Ok
    A préciser : Taille et poids en cm/kg
    Spoiler:
     
    ★ État mental : Ok

BIOGRAPHIE
    Globalement Ok aussi



Voilà !
Et bien tu as quasiment tout bon ^^
Juste un petit détail à modifier, et une précision à faire en partie physique et tu seras validé =)

______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared S. Westwood
Détenu
avatar

Messages : 36
MATRICULE : DE-0078-SJ


Votre Perso
Groupe et métier: Détenu neutre
Âge: 22 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Jared S. Westwood   Dim 7 Avr - 16:32

Bonjour/Bonsoir,

C'est bon, j'ai fait toutes les modifications demandées. Si d'autres choses semblent clocher selon vous, n'hésitez pas à me le dire.

Amicalement,
J.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Jared S. Westwood   Mar 9 Avr - 7:23

Bonjour !

Je te valide ^^
Pour la suite, pense à faire recenser ton avatar, et créer ton carnet dans la partie rumeur.

Bon jeu.

______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jared S. Westwood   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jared S. Westwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prison Saint James :: Administration. :: Présentations :: Présentations validées :: Détenus Neutres-